Atelier parure préhistorique

Rédigé par Archeolithe Aucun commentaire

illustration-parure-prehistorique

L’intérêt pour les riches parures et autres ornements est attesté à l’époque paléolithique. Du bracelet au collier en passant par les pendentifs, bagues et anneaux aux chevilles, un large éventail de bijoux datant de cette période fut en effet recensé. Il en existe de plusieurs sortes : aux côtés des colliers et bracelets réalisés à partir de dents d’animaux, peuvent être cités les colliers fabriqués avec des coquillages.

Les premiers témoignages de l’utilisation de coquillages à des fins ornementales ont été recensés en Afrique et au Proche Orient. Alors qu’à l’époque les coquillages des parures proviennent des plages, l’arrivée en Europe des hommes du Paléolithique a poussé ces derniers à chercher ailleurs leurs ornements. Ils s’appuyèrent donc sur les ressources fossilifères à proximité, permettant la confection de parures avec des coquillages fossilisés aux formes variées et préservés des dégâts du temps.

L’équipe d’Archéolithe propose des ateliers de découverte des parures paléolithiques, réalisées à partir de coquillages vieux de 50 millions d’années. C’est l’occasion pour les enfants d’explorer les techniques de confection de bijoux datant du Paléolithique et de saisir les différentes fonctions de ces parures.

 Pour Archéolithe, Farah Hachab

Sources :

Foss’île-de-France. Les coquillages fossiles dans la parure préhistorique, 2015.

Kuhn, Steven L, Mary C. Stiner, « Les parures au paléolithique. Enjeux cognitifs, démographiques et identitaires », Diogène, vol. 214, no. 2, 2006, pp. 47-58.

Un tipi dans la prairie première édition

Rédigé par Archeolithe Aucun commentaire

tipi

Durant deux jours, nous avons en effet proposé aux enfants des activités interactives autour de la vie des chasseurs-cueilleurs de la préhistoire avec, bien entendu, un tipi en bonne et due forme et un foyer en pierre abritant un feu de bois qui les projettent à cette époque.

Le thème du paléolithique est ainsi étudié à travers des ateliers pédagogiques aussi variées qu’enrichissantes, permettant une découverte ludique de cette période.

Composée de quatre nomades, l’équipe a appris aux enfants à :

  • Faire un feu selon les techniques de l’époque (inuites…),
  • peindre selon les techniques paléolithiques de l’art pariétal,
  • confectionner une véritable lampe à graisse,
  • confectionner des animaux vivant au paléolithique avec de l’argile et du bois,
  • tirer avec une sagaie et un propulseur comme les chasseurs,
  • réaliser une parure paléolithique avec des coquillages vieux de 50 millions d’années.

Chacune de ces activités fut accompagnée d’une contextualisation de ces techniques et méthodes pour saisir leurs différentes fonctions et le cadre de leurs utilisations.

Riches en émotion, ces deux jours ont donc permis aux élèves d’appréhender une période malheureusement méconnue du grand public (sauf peut-être pour les fans de l’Age de Glace…). Alors que certains sont rentrés chez eux avec une lampe à graisse et une plaque d’art pariétal, d’autres ont, quant à eux, quitté le campement avec une figure animale en argile et une parure de coquillages autour du cou. Mais tous sont repartis unanimement avec un grand sourire et des souvenirs plein la tête !

Pour Archéolithe Farah.Achab

L'annonce récente de la découverte d'une patte de mammouth dans la grotte d'Isturitz relance le débat sur la chasse de cet animal

Rédigé par Archeolithe Aucun commentaire

France Bleue, samedi 17 avril dernier nous annonçait la découverte exceptionnelle d'une patte de jeune mammouth dans la grotte d'Isturitz, au Pays Basque. Le titre est sans équivoque : "Des fouilles archéologiques révèlent que des hommes chassaient le mammouth à Isturitz", il y a environs 28 ou 29 000 ans. Pourtant, à la lecture de l'article, rien ne prouve une chasse au mammouth, si ce n'est un glissement sémantique : charognage potentiel ne signifie pas action de chasse attestée.

Animal emblématique de la préhistoire, le mammouth, suscite bien des fantasmes. La chasse et la consommation de cet animal est pourtant encore largement sujet à caution. Que nous apprennent vraiment les découvertes de ces dernières décennies ? Quels sont les données factuelles ?

Lire la suite de L'annonce récente de la découverte d'une patte de mammouth dans la grotte d'Isturitz relance le débat sur la chasse de cet animal

Un Tipi dans la prairie - la préhistoire s’installe chez vous

Rédigé par Archeolithe Aucun commentaire
Classé dans : Stages Mots clés : collectivite, tipi, médiation, préhistoire, paléolithique

L’association Archéolithe est dédiée à la promotion de l’archéologie. Crée en 1999, elle propose des ateliers interactifs sur les différentes périodes de l’histoire en utilisant une approche participative mais aussi immersive : la préhistoire s’installe chez vous !

Les nomades de l’association Archéolithe se proposent de reconstituer dans vos espaces, un campement itinérant de chasseurs-cueilleurs.

En montant un tipi en peaux ainsi qu’un foyer en pierre dans lequel brûlera un feu de bois, les animations sur le thème du paléolithique permettront aux petits comme aux grands de réaliser des expérimentations archéologiques aussi didactiques que pédagogiques.

Pour votre structure (école, collectivité locale, musée), nous vous proposons une formule clef en main, de 4 ateliers de 1h30 encadrés par deux archéologues médiateurs.

Une réunion avec l’équipe organisatrice et les services techniques est nécessaire afin de planifier le programme, la répartition des ateliers ainsi que voir le terrain et discuter de mise en place de la scénographie dans votre espace vert.

Vous pouvez télécharger le pdf de la plaquette.

Le mot « tipi » vient de l'anglais : tepee, qui provient lui-même du dakota thípi, qui signifie « habitation » et se compose de ti, qui signifie « habiter », et du suffixe pi, qui indique la troisième personne du pluriel ou signifie « employé pour ». En lakota, une des langues dakota, on utilisait avant tipi le mot tipestola signifiant « [il ou elle] vit dans une hutte pointue ».

Dans les autres langues nord-amérindiennes, on l'appelle différemment : ashé (maison) ou ashtáale (vraie maison) chez les Crows, niitoy-yiss chez les Niitsitapii, « do-heen » chez les Kiowas.

Source : wikipédia

Comment cuisinaient nos ancêtres à la préhistoire ?

Rédigé par Archeolithe Aucun commentaire
Classé dans : Stages Mots clés : paléolithique, régime, alimentation, soupe, cuisson, feu, cuisine, carie

Comment cuisinaient nos ancêtres et quels étaient les mets qui étaient consommer à la préhistoire ?

Cette question est vaste et nécessiterait un long développement. Cela dépends tout d'abord du climat. Il est vrai qu'en pleine glaciation une alimentation essentiellement basée sur les protéines animales (viandes, poissons) et les lipides, devaient être privilégiée.

En période interglaciaire, le spectre alimentaire s'élargit et la consommation de fruits et légumes s'est inévitablement développer en complément des produits de la chasse et de la pêche.

A la fin de la préhistoire, période communément appelée le Néolithique, l'humanité se sédentarise et devient "accro" aux sucres lents avec la domestication des céréales. Les humains en profiteront pour développer un nouveau mal : la carie dentaire.

Mais comment nos ancêtres consommaient leurs aliments ?

Pour les plus anciennes périodes, les aliments étaient consommés tout simplement cru, que ce soit des fruits, des racines ou autres tubercules, ou encore les viandes et poissons. En témoigne la taille des mâchoires fossiles.

Avec la domestication du feu, l'humanité invente la cuisine ! Viandes et poissons peuvent être cuits et/ou fumés, rendant ainsi ces denrées plus facilement assimilable par l'organisme et plus saines. Mais avec le feu, il est possible de faire bouillir l'eau et avec de l'eau bouillie, vous inventez la soupe !

cuisson compotte

Comment cuisinaient-il ?

La question est difficile tant les artefacts sont rares. A la fin de la préhistoire, la poterie est très largement utilisée et le four en torchis inventé.

four en torchis

Stages enfants vacances avril 2020 - entomologie et archéozoologie

Rédigé par Archeolithe Aucun commentaire

Pendant la seconde semaine de vacances de la zone C, notre association vous propose, en partenariat avec l'association PAN, deux stages pour les enfants de 8 à 12 ans.

Lire la suite de Stages enfants vacances avril 2020 - entomologie et archéozoologie

Stage peindre à la préhistoire

Rédigé par Archeolithe Aucun commentaire
Lascaux

L'histoire de l'art prend racine au plus profond de notre histoire.

En Europe, l'arrivée des premiers Homo Sapiens s'accompagne déjà de chefs-d’œuvre majeurs, en témoigne le tout récent classement au patrimoine mondial de l'humanité de la grotte Chauvet, en Ardèche (juin 2014).

Cette grotte, ornée il y a 36 000 ans fait pâlir la célèbre grotte de Lascaux, de moitié plus jeune. Ce qui frappe le Préhistorien, c'est d’emblée la maîtrise parfaite, par nos ancêtres, de différentes techniques encore utilisées aujourd'hui. Le dessin, la peinture, la sculpture, la gravure ou encore le modelage se rencontrent, se croisent, se juxtaposent ou s'entremêlent pour former un ensemble d’œuvres à la fois cohérentes et variées.

Si la cohérence des thèmes étonne par sa durée (près de 25 000 ans), la main de l'artiste transparaît néanmoins. Au fil des parois, des styles se distinguent. Le peintre de Lascaux n'est pas le dessinateur de Chauvet, encore moins l'artiste d'Arcy-sur-Cure. Les artistes du paléolithique ont su s'approprier l'espace de la caverne pour y laisser leur trace. Ils ont fait de ce milieu hostile et merveilleux qu'est le monde souterrain un lieu privilégié pour y exposer leur art.

Le samedi 21 Mars 2020, nous vous proposons un stage en famille d’initiation à la peinture préhistorique. Après une présentation des œuvres des principales grottes ornées d’Europe, vous pourrez, à votre tour, créer une peinture à l’ocre sur un support en pierre.

img_8102

Le stage se terminera par une initiation aux techniques du soufflage et du crachis. Nous vous invitons à venir avec votre brosse à dent si vous souhaitez vous essayer au soufflage et retrouver un sourire irréprochable avant de rentrer chez vous.

DSC_0414

Samedi 21 Mars De 14h30 à 17h30 A partir de 12 ans Les mineurs de moins de 16 ans doivent être accompagnés d’un adulte.

Lieu : LA CLEF / Archéolithe 46 rue de Mareil Saint Germain en Laye Tarif : Adulte 20 Euros Jeune : 12 Euros

Inscriptions en ligne sur le site helloasso.

Fil RSS des articles de ce mot clé